Médiation : Pourquoi le design s’en mêle ?

Chaque année, les élèves de la section DSAA Espace, Événementiel et Médiation de l’école Boulle organisent un colloque.

L’édition 2019 s’interrogeait sur la relation entre design et médiation, troisième pilier de notre formation, et posait la question : « Médiation : Pourquoi le design s’en mêle ? ». Le colloque constituait d’abord une exploration des relations entre ces deux domaines, chacun représenté par des experts issus d’institutions culturelles, d’agences de design ou du secteur universitaire, mais surtout une expérience humaine à vivre. En amont de cet événement les étudiants ont rencontré quatre acteurs de la médiation aux profils variés et qui travaillent dans différents domaines, avec qui ils pu discuter de cette problématique.

L’argumentaire du colloque 2019

La médiation culturelle, telle qu’elle s’est construite jusqu’à aujourd’hui montre des limites, d’après François Mairesse, muséologue et professeur à l’Université Sorbonne-Nouvelle au département médiation culturelle. Elle a considérablement évolué, au rythme des modalités du vivre ensemble qui ont été profondément bouleversées ces dernières années.

On remarque des enjeux sociaux forts dans la médiation culturelle : il faut retisser du lien social, récréer un environnement culturel collectif, dans lequel chaque culture individuelle puisse cohabiter de manière libre, respectueuse et égalitaire. « La médiation est au cœur de la construction de l’être ensemble. Elle donne les moyens de se représenter et donc de s’identifier, de construire un collectif tout en forgeant les formes singulières d’appropriation de cette conscience culturelle » explique François Mairesse dans La Médiation culturelle.

Les sociétés actuelles, influencées par les avancées technologiques et scientifiques, le développement du numérique, ont fait évoluer le rôle de la médiation. La médiation est de plus en plus pensée comme une expérience à vivre. Le médiateur se place en tant qu’intermédiaire avec le public et l’offre culturelle, et doit être capable d’inventer de nouvelles formes de communication pour interagir avec celui-ci. Il semble donc y avoir une porte ouverte au designer pour réinventer la médiation.

En effet, en déployant des outils tels que le scénario d’usage, le temps comme matériau, la contextualisation de dispositifs, n’y aurait-il pas un profil de designer-médiateur à construire ?

Le site du colloque 2019.

Entretien avec François Mairesse, muséologue et professeur

Rencontre quantiqu-ative avec Julien Bobroff

Rencontre avec Béatrice Quette, responsable des collections asiatiques au MAD

Rencontre avec Cécile Delalande, conceptrice-scénariste

Le prochain colloque interrogera la notion de scénario dans le design et se tiendra à l’école le jeudi 30 avril 2020. Nous vous tiendrons informés très prochainement !

Caroline Bougourd

Enseignante en Arts Appliqués à l'École Boulle

Laisser un commentaire