Baptiste Fau

Promotion 2015
E-mail :
Télécharger le CV

LE PROJET

CONTRASTE, meuble partagé

Chêne, Noyer américain, Laque blanche et noire

1130x270x90 mm

 

Comment permettre à une famille de s’organiser dans une entrée, où vivent voyant et non-voyants ? Comment une personne atteinte de cécité se repère-t-elle dans un mobilier partagé ?

 

L’entrée d’un logement offre un espace de transition entre intérieur et extérieur. Les personnes déposent leurs objets personnels, inutiles à l’intérieur (clefs, portefeuille, canne…). L’organisation et les repères deviennent nécessaire afin de pouvoir circuler, d’autant plus dans le cadre partagé d’une famille.

Les personnes mal/non voyantes éprouvent le besoin de ranger précisément leurs affaires. Elles utilisent cette méthode d’organisation, associée à la mémorisation. Cette faculté leur permet de se souvenir exactement de l’endroit où se trouve l’objet cherché. Compter permet de se situer, se repérer et d’évoluer dans l’espace. La vue permet aux personnes voyantes d’évoluer dans l’espace sans les techniques évoquées plus haut. L’attention se focalisant sur ce sens, les personnes voyantes ne possèdent pas le besoin de ranger ou mémoriser l’emplacement de chaque objet.

Le contraste prend une place importante. Il correspond au moyen de reconnaître les différentes parties du meuble, de différencier les parties destinées aux personnes voyantes et aux personnes non/mal voyantes. Le contraste s’effectue de façon tactile avec une fragmentation du volume ainsi que des repères en relief, et de façon sonore à l’aide de matériaux avec une acoustique différente. Le contraste intervient aussi et surtout avec les utilisateurs du meuble, le contraste entre personne voyante et non voyante.

Le but du projet Contraste est de pouvoir réunir voyant et mal/non voyant dans le même meuble, sans que cela soit visible.