Benoît Malta

Promotion 2014
E-mail :
Télécharger le CV

LE PROJET

Inactivité

 

Notre perception de l’environnement domestique correspond à une succession de situations statiques où le corps est très peu sollicité. Restreignant nos gestes à des gestes de commande ou à des mouvements de la plus petite amplitude possible, nous restons le plus clair du temps statique et inactif. Nos environnements de vie sont conçus de manière à nous éviter la moindre souffrance dans notre quotidien. De ce fait, l’engagement du corps dans toutes les activités domestiques va en diminuant jusqu’à certainement disparaître un jour.
 
Peut-on envisager de nouvelles formes d’implications physiques dans l’habitat alors que la technologie se substitue de plus en plus aux tâches domestiques ? L’aménagement de l’espace domestique peut-il influencer nos comportements au quotidien ?
 
À travers ce projet j’ai souhaité manipuler des perturbations dans notre environnement quotidien, qui puissent être non seulement acceptées mais finalement désirées, afin d’interpeller le corps, dans le but de faire évoluer les rapports que nous entretenons avec lui. L’idée est de réinvestir une activité corporelle dans nos usages afin de le sortir de l’état statique dans lequel l’inactivité l’a plongé. Je soutiens l’idée que l’inconfort peut être envisagé dans nos environnement domestiques et pourrait être le vecteur d’une nouvelle ergonomie dynamique. En considérerant le corps en mouvement comme élément central de ma recherche ce projet tente de modifier aussi notre perception de l’espace domestique.
 
Cette gamme d’objet a pour but de questionner nos usages quotidiens et habituels, afin de faire évoluer les rapport que nous entretenons avec notre corps. Le projet Inactivité tente de remettre en question notre perception de l’espace domestique en bousculant les codes établis afin de générer de nouvelles dynamiques de vie.