Pauline Laufmöller-Marlier

Promotion 2012
E-mail :
Télécharger le CV

LE PROJET

Cultiver sa paresse en terrain domestique

Les habitats modernes même les plus rationnels sont malmenés par les détournements d’usagers indolents. Les comportements ayant traits à la paresse sont condamnés bien que l’usager ne puisse réprimer ces attitudes témoins de son besoin de désinvolture. Comment abriter ces détournements dans les objets, ces mauvaises manières ? Peut-on y trouver une logique au service de l’organisation ?

 

Par l’observation de phénomènes liés à une gestion paresseuse du domicile, la démarche de design se nourrit de gestuelles, de techniques et de raccourcis que «le paresseux» invente au quotidien pour s’épargner un effort supplémentaire.

 

Pour autant même si exprimer sa paresse est une manifestation du désir de bien être de l’habitant, il ne faut pas renoncer au bien être ressentit dans un espace propre et sain. C’est pourquoi la gamme d’objet développée doit accepter les comportements paresseux tout en permettant une gestion simple mais efficace des tâches domestiques.

 

Le choix des matières et finitions sert à la foi la cohérence de la gamme mais part également du principe de mise en retrait des objets par rapport à leur contenu. Cette idée d’afficher ce qui est traditionnellement masqué (matériaux ou gestuelles) corrobore le parti-pris d’assumer sa paresse et de manifester son indolence.