DSAA EM, TH, DP

DSAA / LE VOYAGE METROPOLITAIN

Cycle de rencontres DSAA

« Le siècle n’est plus à l’extension des villes mais à l’approfondissement des territoires ». Sébastien Marot, L’art de la mémoire, le territoire et l’architecture

C'est avec cette citation que Jens Denissen, urbaniste-paysagiste, introduisait sa présentation sur le Voyage Métropolitain, dont il fait partie, sur le plateau des Dsaa le 20 mai 2019. Ensemble, nous avons emprunté de nombreux chemins, tous riches en discussions, qui nous permirent de découvrir, entre autres, l'association et ses actions, et d'approfondir les problématiques qui émergent sur le caractère hybride de ces marches.

Nous avons d'abord marché, autour de l'école, pendant 30 petites minutes, comme un extrait de ce que le Voyage Metropolitain propose chaque mois aux franciliens : une journée complète de marche à travers les territoires d'île de France. Le voyage métropolitain est un collectif créé en 2014. Il découvre et révèle les histoires et lieux du Grand Paris à travers des explorations pédestres et collectives. L’objectif du projet est de "construire un récit partagé du territoire et de souligner que le Grand Paris est un espace de vie complexe, une terre commune" selon les dire de Jens. Les marches permettent de mieux appréhender ce maillage urbain qui entourent les parisiens, tantôt campagnes bucoliques, tantôt pavillons vieillissants, tantôt villes nouvelles ou curiosités architecturales. Tout vaut le détour, parce qu'il n'est pas question d'aller de points d'intérêts en point d'intérêts mais plutôt de découvrir toute la diversité du territoire.

Jens nous le répète : cette petite marche autour de l'école n'a rien à voir avec une marche telle que l'organise l'association. Comme il nous l'explique, les marches organisées réunissent jusqu'à 100 personnes, et l'objectif est de marcher une pleine journée parce qu'il est important de se laisser surprendre par les changements de "décors". Les voyages sont tous gratuits et changent de parcours mensuellement. L'itinéraire est préparé en avance par les membres de l'association qui effectuent des repérages. Marcher dans ces territoires, avec un aussi gros groupe c'est créer, ensemble, un laboratoire pédestre concernant la fabrique de nos villes.

Nos questions portaient donc essentiellement sur "l'objet" que Jens conçoit pour le voyage Métropolitain. Les discussions qui en suivirent furent pleines de sens et font écho à la pratique de nombreux designers aujourd'hui : comment prouver sa légitimité quand on produit de l'expérience ? Les voyages métropolitains ne sont pas des aménagements du territoire mais y participent implicitement, alors comment garder trace de ces marches communes? Comment peut-on archiver et utiliser cette expérience ? Par ailleurs, ces marches ont bien fait l'objet d'un travail de conception tel que nous l'attendons en tant que créatifs, alors doit-on la rendre payante pour rémunérer le travail, chronophage, de conception ? Doit on trouver des partenaires pour la financer, au risque de perdre son authenticité et son libre arbitre ? Autant de questions qui résonnent pour de nombreux collectifs et associations de designers, architectes et paysagistes qui conçoivent des dispositifs expérientiels non lucratifs.

Merci à Jens Denissen pour la richesse de sa présentation.


Vous pouvez marcher avec le Voyage Métropolitain en souscrivant à leur newsletter, grâce à laquelle vous recevrez le lien d'inscriptions (soyez rapides, les places partent vite !)
https://www.levoyagemetropolitain.com

Rencontre organisée et article rédigé par Marie Chevalier, Charleyne Stern, Kim Kébaïli et Zélie Sagot dans le cadre du cycle de rencontres inter DSAA : « Le design, au croisement du politique et du social ».

 

Précédemment les DSAA ont accueilli :

Patrick Bouchain

Vincent Perrottet

Nicole Concordet

Julianne Huon