DSAA 2 DP

Finale du Biodesign Challenge au MoMA à New-York

20 et 21 Juin 2018

Il y a quelques mois, nous vous parlions du Biodesign Challenge (http://biodesignchallenge.org), un concours interdisciplinaire de biologie et de design, organisé par le Biohackerspace de New York Genespace et le MoMA depuis 2015 (http://www.ecole-boulle.org/articles/6050/biodesign-challenge).

Depuis avril, l’équipe "Minima", sélectionnée lors de l’exposition à la Gaîté Lyrique, a fait du chemin !

En vue de la présentation de notre travail au concours en juin, le projet a tout d’abord été poursuivi et affirmé. L’un des enjeux pour nous était de réaliser un prototype fonctionnel grâce aux ateliers de l'école, capable de convaincre le jury new-yorkais. 

Tout ce que nous mangeons contient un ADN particulier. Grace à un mélange d’enzymes, de nutriments et de séquences d’ADN, les biologistes ont mis au point une technique scientifique pour détecter cette « signature » et la révéler au moyen d’un résultat coloré.

Notre intervention a consisté à concevoir un ensemble d’objets et d’outils en verre, métal et céramique permettant à chacun de réaliser cette expérience.

Notre volonté était de faire sortir cette technique scientifique novatrice des grandes institutions, pour la rendre accessible aux amateurs et petits laboratoires.

Le 19 juin dernier, nous nous retrouvions à New-York afin d’exposer "Minima" à la Parsons School of Design, avec les 26 autres équipes du concours venues du monde entier. Les travaux des étudiants exploitaient de manières très diverses les liens entre biologie et design : nous avons pu ainsi découvrir des projets de design fiction, des matériaux innovants, des scénarios de design social ou écologique…

Deux jours étaient dédiés à la présentation de chaque projet dans les amphithéâtres du MoMA, face à un jury composé de scientifiques et de designers. Au terme de ces rencontres, 8 équipes finalistes ont été sélectionnées et parmi elles : "Minima" !

Si nous n’avons pas remporté le grand prix, nous étions cependant très heureuses d’avoir pu susciter l’intérêt du public et du jury.

Cette expérience a également été l’occasion de découvrir différentes approches de ce que peut être le design au travers du monde, et de rencontrer d’autres designers avec lesquels nous garderons des liens amicaux. Outre le concours, nous avons était saisies par l’atmosphère effervescente de la ville : architectures, bruits, lumières, odeurs… ont contribué à notre dépaysement !

Nous souhaiterions remercier chaleureusement l’école Boulle et le CRI d’avoir rendue cette expérience possible ainsi que toutes les personnes nous ayant soutenues.

Et pour en découvrir plus sur le projet, c’est ici : http://minimabiolab.org/project/

Esther Bapsalle et Pauline Jourdan pour l'équipe "Minima"

CRI : Guy Aidelberg, Marguerite Benony, Naiane Ribeiro Rios, Jake Wintermute

Ecole Boulle : Esther Bapsalle, Pauline Jourdan, Vaïana Le Coustumer, Vincent Rossin