BTS DCEV 1

Technologie de la réalisation, ça s'éclaire !

Le 19 décembre 2017

La lumière est aussi un matériau. Pour s'en convaincre, rien de mieux qu'un cours plongé dans la pénombre. Équipés de sources lumineuses et de filtres, les étudiants travaillent la mise en lumière de leurs maquettes afin d'en sublimer le sens.

Chaude ou froide, colorée ou blanche, intense ou faible, source fixe ou mobile... Autant de paramètres à gérer pour penser la mise en lumière d'un objet. D'autant plus lorsque celui-ci à l'instar des maquettes de structures réalisées jouent autant sur le rythme plein/vide. Les ombres propres et portées donnent son relief à l'objet mais aussi son assise au sol, comme son sens...

Diffuse ou au contraire nette, l'ombre portée dramatise l'objet en l'étirant au sol ou sur un mur. Croisant deux sources lumineuses voire plus, usant de filtres colorés ou tramés et c'est toute une histoire qui se raconte sans parole. L'objet ainsi théatralisé remplit alors pleinement sa fonction de communication, anticipant son implantation en boutique ou dans un musée !

Volontairement low tech cette première approche relève du bricolage, de la recherche empirique et privilégie le potentiel plastique et narratif d'un verre coloré, d'une tole perforée, d'une fin de bouteille de produit vaisselle afin de donner ton son caractère à une prise de vue... Pas besoin d'un filtre instagram pour obtenir une image à forte valeur ajoutée.

Ajouté à cela la recherche d'un cadrage, d'un point de vue et surtout le mouvement (de l'objet, de la source lumineuse, voire de l'appareil) et l'hommage à Georges Méliès ou Michel Gondry n'est pas loin... À l'issue d'une phase d'expérimentation en groupe, chaque étudiant produit plusieurs clichés et une courte séquence animée. 

Désormais, imaginer un espace ou un objet sans anticiper sa mise en lumière ne sera plus possible...