DSAA EEM

DSAA EEM : SE PRÉPARER À L'ENTRETIEN DE RECRUTEMENT ?

Juin 2017

10 idées à méditer

10mn TTC/ Tac O tac/ Less is a mess, More is a bore/ English spoken/ Dessiner c’est gagner/ We want you/ Dis-moi ce que tu lis, vois, chantes, écoutes, manges/ Veni, Vidi, Vici/ What else?/ Préféreriez-vous être une pomme ou une banane ?/

 

 

10mn TTC/

Qui êtes-vous ? Pourquoi venez-vous ? Qu’avez-vous à dire ? Qu’avez-vous à (dé)montrer ? Pourquoi aurait-on besoin de vous dans cette formation de DSAA ? Chaque seconde compte et doit être exploitée par le candidat. Soyez stratégique !

 

Tac O tac/

L’entretien est un échange durant lequel le jury (composé de 3 à 4 Enseignants de la spécialité) pose des questions à tout moment. Il ne s’agit pas d’une présentation de dossier de travaux de BTS, se déroulant sans interruption. La réactivité du candidat compte autant que la qualité des réponses fournies.

 

Less is a mess, More is a bore/

Les pièces sont supports de l’échange. Que voulez-vous dire de vous ? De quelles compétences souhaitez-vous témoigner ? Quelles pièces en disent le plus et le mieux sur vous, sans redondance ? Qu’est-ce qui est transportable, exposable, visionnable, écoutable ET rangeable, dans le temps imparti ?

 

English spoken/

Oui, une partie de l’entretien a lieu en anglais. Le candidat est invité à réagir à une idée, faire part d’une expérience, résumer la lecture d’un ouvrage ou la visite d’une exposition. L’aisance à l’oral ainsi que la maîtrise des vocabulaires courant et spécifique au design sont attendues.

 

Dessiner c’est gagner/

Nus académiques, croquis d’expositions, carnets, planches de tendances et de recherches, plans, perspectives… Valorisez vos savoir-faire techniques autant que vos compétences en infographie. Coudre, broder, faire du modélisme ou du macramé n’est pas un défaut. Même de la cuisine, si elle est inventive !

 

We want YOU/

Le candidat doit témoigner de sa personnalité, ses compétences, ses aspirations, ses convictions au travers des pièces présentées. Chacune doit mettre en évidence une dimension de son univers avec clarté. L’entretien doit faire émerger une singularité créative compatible avec la formation.

 

Dis-moi ce que tu lis, vois, chantes, écoutes, manges/

D’autres supports que des projets scolaires peuvent alimenter l’échange. La fréquentation régulière d’auteurs, la pratique assidue d’activités extra-scolaires, les voyages, les sorties disent aussi qui on est. Le candidat doit témoigner d’une forme de veille culturelle et nourrir son propos de références. 

 

Veni, Vidi, Vici/

Le candidat doit témoigner d’une bonne connaissance de la formation dans laquelle il postule : Visite des JPO, venue lors d’événements organisés par la mention EEM, consultation régulière du site internet de l’école sont un pré-requis louable et apprécié lors de l’entretien. 

 

What else?/

Poursuite d’étude en vue d’une spécialisation en Master 2, insertion dans le milieu professionnel… Le projet de carrière du candidat doit orienter sa présentation comme ses choix stratégiques. Le thème de recherche du macro-projet (DSAA 2) peut déjà être envisagé à ce stade et soumis au jury.

 

Préféreriez-vous être une pomme ou une banane ?

Bon sens, prise de risque, recul critique, sens de l’a propos, humour sont des marqueurs d’une forme d’agilité intellectuelle prisée en DSAA EEM. Pour révéler cette qualité, rien de mieux, au détour de la conversation, qu’une question décalée, inattendue voire un brin farfelue.

 

 

 

 

 

Iconographie de l'article : Les étudiants de DSAA 1 EEM. Médiation réalisée au Musée des arts décoratifs lors de l'exposition L'Esprit du Bauhaus