DCEV Boulle + DCEV Montpellier

Le corps contraint, le corps émancipé... DCEV en résidence à l'Agora Montpellier danse

du 3 au 7 février 2016

Après la visite des étudiants et des enseignants du Bts DCEV de Montpellier pendant les journées portes ouvertes, les Bts DCEV 2 sont accueillis en résidence à l'Agora Montpellier danse pour un travail photographique commun autour du corps et de son émancipation .

L'agora cité de la danse est installée dans un lieu bien spécifique: l'ancien couvent des Ursulines qui fut transformé en prison avant de devenir le centre chorégraphique de Montpellier. Ce lieu conserve la trace de son histoire passée. L'histoire du couvent des Ursulines est donc liée à l'enfermement et aux corps contraints. Sa transformation en centre chorégraphique en fait, maintenant, un lieu dédié aux corps émancipés. D'une certaine manière, ce lieu réunit de façon assez paradoxale l'expression du corps contraint et du corps émancipé.

C'est sur ce paradoxe que les étudiants vont questionner leurs pratiques plastiques. Par équipe de quatre ou cinq, ils vont réaliser un travail photographie pour révéler cette tension entre l'espace architectural, l'histoire du lieu et la place du corps.

Le premier jour, nous a permis de découvrir le lieu et de travailler avec une scénographe, Emmanuelle Debeuscher, sur les questions de contraintes scéniques. Les équipes ont été constituées. Le soir, nous avons découvert le lycée hôtelier Frêche. Nous avons été accueillis par Patrick Deguigne, ancien intendant de l'école Boulle, et nous avons dégusté les plats réalisés par les élèves du lycée.