Echange entre TASK et l'école Boulle

Voyage au Japon

De la découverte à la pratique

Nara, ancienne capitale du japon se livre à nous.

Elle fût le berceau de la culture, des arts et de l'artisanat japonais. C'est ici que le bouddhisme s'est implanté fortement soutenu par plusieurs empereurs et impératrices. Les principaux sites culturels de Nara sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui explique l'affluence touristique.

A Nara, les daims, animaux sacrés sont considérés comme messagers des dieux : ils se promènent librement et ne craignent absolument pas la foule. Le chemin vers le sanctuaire est rythmé par les lanternes de pierre, érigées en l'honneur de généreux donateurs. Les portes du sanctuaire s'élèvent dans un contraste de rouge et de vert.

Un festival est organisé dans le sanctuaire, en effet nous assistons à une danse cérémoniale. Les mouvements sont à la fois lents et fluides sur un fond de musique traditionnelle. Les temples japonais peuvent être dédiés à de nombreux thèmes, tels que : l'amour, les cheveux, le raton laveur...

Le temple Todaiji est construit afin d'abriter la statue de fonte du Grand Bouddha Vairocana. Le bâtiment actuel date de 1692, mais ce n'est que les deux tiers du bâtiment d'origine. Comme de nombreux temples au Japon, il fût en partie détruit par un incendie. Le Grand Bouddha du haut de ses 16 mètres domine l’intérieur du temple.

Une exposition de courte durée (à peine trois semaines) se tient à Nara et attire une foule immense. Des objets du trésor national, oeuvres inestimables du patrimoine artisanal japonais, sont exposées au grand public. Ces objets sont rarement dévoilés, puisqu'ils sont très anciens et donc très fragiles, ce qui donne à l’évènement un goût de foire : une foule hétéroclite se presse, se masse contre les vitrines qui protègent ces précieux témoins de la culture japonaise. Nara est si riche par son histoire, qu'en une journée nous n'avons eu qu'un aperçu de ses trésors culturels.