Seconde FMA Marqueterie

UNE FORMATION SUR MESURE

Ouverture de la seconde FMA

Ouverte en 1969 par Pierre Ramond, la section marqueterie se contentait de quelques chevalets coincés au fond de l'atelier d'ébénisterie. 46 ans plus tard, ce n'est plus une mention complémentaire mais bien un atelier à part entière d'une capacité de 17 élèves.

Jusqu'alors, intégrer l'atelier de marqueterie nécessitait des prérequis. Un CAP d'ébénisterie, le plus souvent couplé à celui de marqueterie permettaient aux élèves de suivre la formation FMA. Cette formule, qui nécessitant deux, voir trois années pour atteindre une classe de première était, la plus part du temps, un frein à une éventuelle orientation dans notre atelier.

Aujourd'hui, après une année de dialogue et de reflexion avec l'équipe pédagogique, la classe de Seconde FMA marqueterie voit le jour. Lisa Portelli et Eva Chantier (photo ci-dessus) sont les deux premières élèves à inaugurer ce parcours sur mesure. En effet, dans le but de conserver un savoir-faire, des gestes et des méthodes liés à l'ébénisterie, ces deux élèves vont suivre jusqu'à fin janvier les cours d'atelier débénisterie. Ce n'est qu'à partir de février que leur entrée sera effective en marqueterie. Cependant sur les douze heures d'atelier par semaine que propose la FMA, leur temps sera réparti jusqu'à la fin de cette année scolaire de la manière suivante: 8 heures en marqueterie et 4 au parc machines d'ébénisterie. Soucieux de leur apporter le meillleur, nous avons tenu à garder ce tronc commun pour que nos élèves puissent encore et toujours dialoguer de manière juste avec les métiers connexes au nôtre. Après cette première année, leur cursus reste inchangé. Le cycle seconde-première-terminale doit les préparer au DFESMA ( diplôme de fin d'étude secondaire des métiers d'art). Le but étant qu'ils intégrent la filière DMA pour resortir avec leur diplôme en main.