Nissim HAGUENAUER & Myrtille FAKHREDDINE

Scénographies, histoires de travaux pratiques

Mardi 03 02 2015, 18-20h, Auditorium Boulle

Lors de cette conférence, Nissim HAGUENAUER & Myrtille FAKHREDDINE – scénographes et architectes - abordent la question scénographique à partir des enjeux de sa mise en pratique, c’est-à-dire très précisément là où la démarche de conception spatiale ne peut s’affranchir de l’expérience et de la réalité du chantier.

Cette conférence intervient dans le contexte de la Formation Complémentaire en Métiers d’Art & Design, destinés aux titulaires des DMA de l’ESAA Boulle issus de la promotion 2014. Dans le cadre du Module d’enseignement théorique consacré aux Sciences Humaines et Enjeux Culturels, domaine auquel se rattache tout enseignement en histoire des arts, il s’agit d’aborder l’actualité de la conception des espaces vis-à-vis de l’habitabilité des lieux, et son inscription dans le vaste panorama de l’histoire culturelle.

 Si la scénographie s’apparente parfois à une discipline récente, voire à un axe de spécialisation dans le domaine du design d’espace, la dernière conférence de Jean-Philippe GARRIC à Boulle sur l’œuvre de Charles PERCIER établit clairement l’historicité de cette pratique, ayant pour objet la mise en scène d’un espace à caractère temporaire, mais à vocation sociale, culturelle et parfois aussi politique au début de la période contemporaine. Premier designer du Consulat, Charles PERCIER incarnait également le premier scénographe de l’Empire - celui du Sacre notamment - avant même la diffusion de ces deux termes dans le langage courant. En toute réalité, qu’est-ce que la scénographie aujourd’hui ? Et comment la distinguer de la muséographie, lorsque l’objet de l’écriture morphologique d’un espace éphémère concerne des œuvres d’art, comme des fragments de territoires urbains ?

Comment exercer le métier de scénographe aujourd’hui ? Concrètement, il s’agit bien d’exploiter les volumétries, rendre tangible leurs matérialités en leur accordant une texture, en révélant leurs couleurs par le traitement spécifique de la lumière, tout en définissant des parcours hospitaliers et singuliers auprès de chaque visiteur. Cela étant la scénographie expose aussi une instantanéité, en sorte qu’elle s’écarte provisoirement du décor afin de mieux s’affranchir du mimétisme qu’instaure la représentation du réel, et s’autoriser une approche souvent métaphorique.

Pragmatiquement,  Nissim HAGUENAUER & Myrtille FAKHREDDINE présentent six scénographies dont quatre déjà réalisées, une partiellement effectuée et un projet de concours. De Grands & Ensembles dans le Pavillon français de la Biennale d’Architecture de Venise en 2012 réalisée avec Yves LION, à la livraison de Voyager au moyen-âge, dans Musée de Cluny à Paris fin 2014 qu’ils signent avec LMCommuniquer, leur parcours d’architectes-scénographes atteste de la diversité des commanditaires auxquels ils s’adressent, autant que de la pluralité des échelles d’intervention auxquelles ils répondent.

Dans la mesure où les enjeux de conception et de réalisation d'un espace d'exposition, aussi infiniment humble ou modeste soit-il dans le cadre d'un dîplome en métiers d'art ou en design, concernent l'ensemble des étudiants de l'ESAA Boulle, cette conférence s'adresse à tous, indépendamment des cycles de formation - MANAA, MANMA, BTS, DMA, DSAA, et d'évidence aussi aux FMA, STD2A & BMA.

En amont et aval, et spécifiquement pour les étudiants de la Formation Complémentaire en Métiers d’Arts Design (MADe) et dans le module de Sciences Humaines et Enjeux Culturels, Pascale Martin, dispense un cours vendredi 23 janvier de 10h à 12h qui traite des notions liées à L’Invention du musée et la constitution des collections d’objets d’art, et le mercredi 4 février 2015 à14h  Muséographie, le parcours d’exposition et l’événement spatial.

 P M