Les étudiants Japonais dans les ateliers.

Echange entre TASK et l'Ecole Boulle

Une étudiante Japonaise en ciselure.

Le programme d’échange mis en place dans le cadre du partenariat TASK/BOULLE soutenu par la Fondation Bettencourt Schueller, a, pour la troisième année, encore permis d’accueillir une étudiante japonaise en atelier de ciselure.

    Durant son séjour en France du 13 septembre au 12 octobre 2014, en plus de la découverte de Paris, de sites culturels,  de visites d’ateliers,  de cours d’arts appliqués,  de modelage, cette étudiante a pu profiter des quelques heures passées dans l’atelier pour valoriser  un savoir-faire déjà conséquent dans la mise en œuvre des métaux, acquis au Japon.

  C’est donc en premier lieu, grâce à la réalisation de deux bracelets, obtenus par déformation de plaques de laiton que Yuna trouva ensuite moyen de s’exprimer en ciselure, notamment par la technique du tracé matis.

  Pétillante d’énergie, toujours souriante, Yuna laissera de son passage à l’atelier, un souvenir plaisant à tous les élèves et étudiants.

  Je tiens à remercier Kasono Takamura, notre traductrice qui depuis trois ans maintenant, accompagne les étudiants Japonais lors de cet échange et permet d’améliorer la communication dans de nombreuses circonstances.