Des étudiants au travail

L'atelier de gravure ornementale

Les bases d'un métier traditionnel.

Les bases d'un métier traditionnel.

Au cours de sa formation, l’étudiant apprendra à créer un univers d’ombres et de lumières en restituant les nuances et subtilités des dessins par de délicates incisions dans la matière.

Le rôle du graveur est difficile. Les volumes concaves ou convexes, rendus brillants par le polissage, exigent un soin particulier fait de précision et de délicatesse. Le trait incisé ne peut subir aucun défaut ni reprise. Le dessin doit être pur, souple, parfait. Le travail est également très délicat quand il se présente sous la forme d’une petite sculpture que l’on appelle ramolayé. Là, il sculpte dans des échelles infiniment petites les motifs les plus divers.

Au cours de la première phase de formation (cycle FMA ou Man MA) l’étudiant apprendra toutes les techniques de base de la gravure d’ornement traditionnelle (gravure au burin, gravure de lettre, gravure en champlevé, gravure en ramolayé) et sera également confronté à l’apprentissage du travail du métal. Comme le bijoutier ou l’orfèvre, il apprendra à scier, à limer, à déformer, à souder, à polir, à décorer par l’émail.