Conférence MADE

DEGRADATION ET CONSERVATION DES MATERIAUX EN ART CONTEMPORAIN

mercredi 1 octobre 2014

Conférence d'Alain Colombini, scientifique du Patrimoine au Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine à Marseille. La diversité des matériaux, leur comportement et leurs différentes typologies de dégradation ainsi que les rapports entre les artistes contemporain, la production industrielle et les scientifiques du Patrimoine.

 

Les matériaux du XXème siècle, et en particulier les polymères sont apparus dans les collections publiques depuis une cinquantaine d’années. Face à la multiplicité et l’hétérogénéité des matériaux présents dans les œuvres d’art contemporain, il est donc très important de développer des méthodes analytiques spécifiques de caractérisation. Sur un même plan d’égalité, l’étude des mécanismes de dégradation de ces matériaux permet de mieux comprendre à la fois les phénomènes de vieillissement et leur interaction avec d’autres matériaux environnants les œuvres d’art. Parmi les matériaux les plus dégradables, on trouve les caoutchoucs, les polyuréthannes et latex et les peintures fluorescentes dont les dégradations, bien qu’irréversibles, peuvent être inhibées ou ralenties. 

 

Le monde de la conservation bénéficie aujourd’hui, à la fois de la documentation des matériaux employés et des processus créatifs des artistes, ainsi que les procédés de fabrication et la connaissance de la durabilité des polymères, continuellement optimisés par le milieu de la recherche industrielle.

 

Ces propos seront illustrés par des exemples d’analyses spécifiques, de programmes de recherche sur la dégradation des matériaux, et des relations entre artiste-industriel scientifique du patrimoine.